Rechercher

Me découvrir – Part III – La Géobiologie

Mis à jour : avr. 8

Me découvrir – Part III – La Géobiologie


Me voici dans le 3ème opus de mes aventures. (Lien vers le 1er opus ici, lien vers le 2ème opus ici si vous les avez manqués).

Après l’étude du Reiki et de la bioénergie, je me dirige naturellement vers la formation en géobiologie, complémentaire de la formation en équilibrage énergétique. Partant du principe que si on nettoie une personne mais pas son habitat, elle restera polluée et le travail effectué en bioénergie sera effectué en vain.


La géobiologie c’est quoi ?


« La géobiologie est l’étude de l’influence des lieux, des habitations, des matériaux sur les êtres vivants, sur l’homme et les différents règnes (animal, minéral et végétal). Elle est principalement fondée sur la réceptivité de l’être humain, sur la sensibilité du vivant. La géobiologie, nommée aussi « science tellurique », est la connaissance des phénomènes vibratoires présents sur notre planète.


Cette science très ancienne traite principalement des influences éthériques liées à la présence de perturbations géologiques (telles que les failles, cours d’eau souterrains, et autres), de phénomènes cosmo telluriques (par exemple les vortex, cheminées cosmo telluriques, réseaux magnétiques terrestres) ou de manifestations subtiles (électromagnétisme, ondes de forme, entités, mémoires négatives, etc.).


La géobiologie est devenue plus complexe, comparée au siècle dernier, car de nouvelles formes de pollutions sont apparues, multipliées par la technologie, que ce soit des pollutions chimiques (productions intensives, matériaux, produits d’entretien…), nucléaires (gaz toxique, fuite de centrales…), électriques et électromagnétiques (lignes à haute tension, transformateurs, compteurs et réseaux, télévision, micro-ondes, radars, téléphones portables, Wifi, antenne relais…) »


Rien de mieux qu'un petit schéma pour comprendre !


J’ai suivi 3 stages tous plus intéressants les uns que les autres. J’ai étudié les perturbations présentes sur un lieu comme, les réseaux telluriques (Peyré, Hartmann, Curry, Wissman…ect), les failles, la présence de veines d’eau souterraines mais également de présences invisibles : guides, âmes errantes. Découvrir que nous pouvions être pollués par l’histoire de notre habitat, que nos murs étaient gorgés de mémoires, que nos sols avaient parfois été les lieux de batailles diverses, en y réfléchissant me paraissait tout à fait logique.

Au cours de mes stages nous avons nettoyé chaque pièce du gîte ou nous dormions des perturbations citées ci-dessus.


Je vais vous raconter un peu plus en détail mon premier vrai cas pratique, avec mes camarades apprentis géobiologues. C’était celui d’une vieille bâtisse, perdue dans la nature. Un petit bijou, mais extrêmement pollués, par tout un tas de perturbations. Les propriétaires étaient un couple de trentenaires, dépassés par les événements.

Après l’achat de cette maison, qui était la maison de leur rêve, tout a commencé à partir en vrille, leur couple avec engueulades sur engueulades, la sensations de se sentir observés, sensation d’étouffement dans certaines pièces, de l’énervement sans raison apparente, des insomnies. Bref une liste déjà bien trop longue.

Vous connaissez déjà un peu le décor.

En géobiologie comme en équilibrage énergétique il y a une chose très importante qui est la protection du thérapeute, afin d’éviter de se faire polluer lui aussi par ses perturbations, ce qui lui permet de ne pas se faire « plomber » (comme on dit dans le jargon, qui signifie se faire atteindre par une perturbation).


J’étais en confiance avec mon groupe de travail. J’étais tellement en confiance que j’en ai oublié de me protéger avant de rentrer dans la maison. Heureusement le corps vous ramène directement à « soit en conscience, ce n’est pas un jeu ». J’ai senti un mur, je m’étais fait plombé et renvoyer dans les cordes pour vous donner une image. Cette sensation m’a marqué. Car je n’avais encore jamais ressenti de sensation pareille.


Sitôt notre mission terminée, 4 heures plus tard, le changement était flagrant, l’atmosphère avant nettoyage était pesante, limite oppressante, alors qu’après c’était léger, ils se sentaient débarrassés d’une pression qui était devenue leur quotidien.

Voilà pour la petite histoire.




Voici quelques exemples de questions concrètes auxquelles la géobiologie permet de répondre :

- Mon lit, mes sièges et mes meubles sont-ils à la bonne place ?

- Comment diminuer la pollution électrique électromagnétique chez moi ?

- Mon terrain à batir est-il sain ?

- Ou implanter et comment orienter ma maison ?

- Y’a-t-il de l’eau sur mon terrain ?

ZOOM sur les réseaux

Quand on parle des réseaux Hartmann, Curry, … On parle de « réseaux électromagnétiques » de la terre, aussi appelés réseaux « cosmo-telluriques » . Ils portent le nom des personnes qui les ont mis en évidence, messieurs Hartmann pour l’un et Curry pour l’autre, tous deux docteurs.

La terre émet des champs électromagnétiques résultant des mouvements de ses noyaux internes et externes qui ne tournent pas à la même vitesse. Tous ces rayonnements quadrillent la terre jusqu’en haute altitude et forment une multitude de réseaux selon un maillage spécifique. Ce sont bien des rayonnements, et non des courants.

Le saviez-vous ?

Stationné à l’aplomb d’une ligne, notre champ vital évoluera en fonction de la polarité de cette dernière (positive ou négative). Un stationnement prolongé sur un croisement de réseau peut avoir des conséquences physiques importantes allant des pathologies les plus simples au plus graves (types cancer).

Ma deuxième expertise de maison fut celle de mes cousins. Suite à un repas de famille, j’ai parlé des formations que j’avais réalisées en géobiologie. Mon petit cousin à cette époque –là, cauchemardait chaque nuit. Son père m’a alors demandé si avec la géobiologie je pouvais faire quelque chose car le sommeil, pour mon petit cousin, était devenu source de stress et d’angoisse. Malgré mes doutes, mais pleines de bonnes intentions, j’ai accepté sans garantie. J’allais faire de mon mieux.

Je me lance, je me prend pour un inspecteur, traquant le moindre indice, ne sachant pas si je trouverais les bonnes pistes ou même résoudre énigme.


Je me suis mise à l’examen de la maison et du terrain. En rentrant dans la chambre de mon cousin, je fus surprise de voir des objets artisanaux ressemblants à des armes de guerre sortis tout droit de Game of Thrones (manche de marteaux avec des pointes aux bouts, hache avec pointes…). J’ai demandé à mon petit cousin la lors de l’analyse de la maison quels étaient ses objets et qui les avaient réalisé. Il me répondit tout naturellement, « c’est moi qui les ai fait, c’est pour la guerre ! ». Ah ! Mon petit cousin est une crème de gamin pas violent pour un sous, du coup je compris qu’ils y avaient des petites choses qui n’allaient pas. Je lui expliquais, que c’était bien d’exprimer son art mais par contre que ses œuvres devaient trouver une place autre que leur maison, le jardin était la solution. Déjà une petite victoire, il avait compris et acceptée l’idée que ses objets n'avaient pas vraiment leurs places à l'intérieur ! Après analyse, sa chambre était effectivement polluée par tout un tas de perturbations invisibles dont les réseaux. Je réalisais un gros travail d’analyse des réseaux, de nettoyage et de redisposition des éléments de sa chambre.

Une fois l’ordre des choses rétablit, mon petit cousin ne refit plus jamais de cauchemar. Quel soulagement !!

La géobiologie pour moi, c’est ni plus ni moins une enquête. Chaque fois c’est différent, les raison, les éléments, les preuves recueillis et les perturbations ne sont jamais les mêmes d’une habitation à l’autre. C'est un métier très complexe, je tire mon chapeau à tous les géobiologues. J'ai simplement entrevue, une partie de cette méthode qui me fascine. Une expérience riche de connaissances. J’ai dû apprendre à me faire confiance et aussi à aiguiser mon clair ressenti.

Je ne me sens pas les épaules pour me dire géobiologue mais je retire de ces formations des enseignements qui m’ont vraiment aidé à développer mon côté intuitive.

(cf ma carte de soins : L’intuitif)


Pour terminer, l’expertise en géobiologie permet d’équilibrer, d’harmoniser et de neutraliser les effets des ondes, des phénomènes invisibles, pour révéler le potentiel régénérateur du lieu.

Il y a une vidéo que j’ai trouvé très intéressante de Yann Vérité que je vous invite à regarder. Il nous fait une belle petite introduction de 30 minutes sur la géobiologie (lien ci-dessous) https://www.youtube.com/watch?v=TmxDytKcRlo



Si vous le souhaitez, vous pouvez me laisser en commentaires vos impressions ; vos expériences et vos réactions concernant la géobiologie. Je serais heureuse de pouvoir partager mes expériences avec vous, et recevoir les vôtres.


Le prochain thème abordé l’inde & le yoga dans le 4ème opus.


Namasté

Sources : Géobiologie- enseignements et révélations des Gardiens de la Terre – Yann Lipnick

https://www.oviloroi.com/geobiologie.html

https://geobiologie-sante.com/a-la-decouverte-de-la-geobiologie/les-reseaux-telluriques/

0 vue

Blog & Actualités 

  • Facebook
  • Instagram

©2019 by julie bernard. Proudly created with Wix.com